Pectoraux - Anatomie

Pectoraux – Anatomie

Les pectoraux sont des muscles de la poitrine couvrant plus exactement la surface du thorax. Si on les désigne par un pluriel c’est car il n’existe pas un muscle pectoral mais deux :

Le grand pectoral ;
Le petit pectoral.

Les muscles pectoraux adoptent la forme d’un éventail et s’étendent de la clavicule au sternum, aux côtes et jusqu’à l’humérus (os du bras). Ils assurent les mouvements du bras en permettant notamment de pouvoir l’élever.

 


 

Le Grand pectoral

Le grand pectoral, fréquemment appelé simplement “pectoraux”, est probablement le muscle le plus symbolique de la musculation. Ce muscle vaste, épais et puissant s’étend sur la paroi supérieure du thorax et est donc très visible.

Il  prend la forme d’un éventail divisé en deux parties qui viennent s’attacher aux bras (à l’humérus) pour ensuite s’étendre vers le thorax via trois faisceaux :

Pectoraux - Faisceaux

 

  • Le premier se rattache à la clavicule, il forme le haut des pectoraux.
  • Le second s’étend du sternum aux côtes.
  • Le troisième prend son origine au niveau de l’abdomen et du muscle grand droit. Ces deux derniers faisceaux forment le bas des pectoraux.

 

Le grand pectoral tire sa force de ces faisceaux qui se rejoignent au niveau du bras et de l’humérus où ils se terminent en “torsion”.

 

Au repos le grand pectoral prend une forme triangulaire qui se modifie pour adopter la forme d’un quadrilatère lorsque le bras se lève, du fait de son rattachement à l’humérus. Muscle adducteur (c’est à dire permettant le rapprochement des membres auxquels il est raccordé avec le reste du corps), il joue un rôle moteur au niveau de l’épaule grâce à l’humérus puisqu’il permet de lever et baisser les bras, de les croiser devant la poitrine, et de leur faire subir des rotations.

 


 

Le Petit pectoral

Pectoraux - Petit pectoral

Le petit pectoral est un muscle peu connu qui fait partie de la ceinture du membre thoracique. Il se situe dans la région antérieure et latérale de l’épaule et du thorax.

Muscle profond, mince et aplati de forme triangulaire, il est recouvert par le grand pectoral sous lequel il s’étend, et n’est par conséquent pas visible. De plus, il contribue peu à la masse musculaire des pectoraux, ce qui achève d’expliquer pourquoi il se voit si souvent éclipsé par le grand pectoral. Le petit pectoral relie la cage thoracique à l’omoplate, permettant la fixation de cette dernière lors des mouvements de l’épaule.

 

Ce muscle remplit deux fonctions distinctes selon la manière dont on le sollicite, il permet :

  • D’abaisser l’épaule quand il prend son point fixe sur les côtes (elles ne bougent pas). Il figure à ce titre parmi les muscles moteur de l’épaule.
  • D’accentuer l’inspiration en élevant la cage thoracique, il prend alors son point fixe au niveau de l’omoplate (les bras sont immobiles).

Crédit photos :
Anatomie pectoraux: © 123rf / woodoo007 ; Pectoraux-petit-pectoral: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion

1 Comment

  1. Eli dit :

    Merci pour ces éclaircissements.

    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *