Jambe - Anatomie

Jambe – Anatomie

En anatomie la “jambe” est comprise de manière stricte comme ne renvoyant qu’à une partie du membre inférieur, à savoir du genou au pied. Dans cette page les jambes seront abordées dans leur sens courant, à savoir comme désignant le membre inférieur dans son entier.

Les jambes s’étendent de la hanche jusqu’aux pieds, en passant par les articulations des genoux et des chevilles. On y retrouve un nombre de muscles très important dont les principaux sont les suivants :

Les fessiers ;
Les quadriceps ;
Les adducteurs ;
Les ischio-jambiers ;
Les muscles du mollet.
Autre muscle de la jambe : le psoas-iliaque.

La fonction des jambes est de soutenir le corps et de permettre son déplacement. Ce rôle indispensables dans la quasi-totalité des sports fait intervenir une très grande variété de muscles selon les mouvements réalisés (marche, course, monté, descente).

 


 

Les Fessiers

Les fessiers désignent la région à la base du dos caractérisée par son volume et sa rondeur. Cette partie du corps est désigné par de nombreux autres noms : “fessier jambier”, “région glutéale” en anatomie, et plus familièrement “fesses” ou “postérieur”.

Constitués avant tout de muscles les fessiers assurent la jonction entre l’os de la cuisse (le fémur) et ceux du bassin et constituent les muscles essentiels de l’articulation de la hanche. Leur rôle est fondamental à la fois pour l’équilibre et la rotation du bassin ainsi également que pour protéger et aider les jambes dans leurs mouvements.

Il existe trois muscles fessiers :

  • Le grand fessier (ou grand glutéal) : muscle superficiel couvrant la plus grande partie des fesses, il est le plus volumineux et le plus puissant des muscles fessiers et est le principal responsable de leur aspect bombé. Il a un rôle de stabilisation du bassin et à une action sur les mouvements des cuisses.
  • Le moyen fessier (ou moyen glutéal) : muscle large en forme d’éventail situé sur les côtés du bassin, il est partiellement recouvert par le grand fessier. Il relie entre eux les muscles dorsaux et le bassin et participe à la rondeur et au galbe des fesses, notamment sur leur partie supérieure. Son rôle est abducteur et rotateur interne des cuisses et stabilisateur du bassin.
  • Le petit fessier (ou petit glutéal) : muscle petit et profond, c’est le plus faible des muscles fessiers. Il se situe sous le moyen fessier avec lequel il travail lors de l’abduction et de la rotation des cuisses.

 


 

Le Quadriceps

Le quadriceps, (également appelé quadriceps fémoral ou crural) est situé sur la face avant de la cuisse ou il relie le fémur à la rotule et au tibia. Supportant une grande partie de notre poids, c’est le muscle le plus volumineux et le plus puissant du corps humain.

Il tire son nom des quatre faisceaux qui le composent :

  • Le muscle droit fémoral ;
  • Le muscle vaste intermédiaire ;
  • Les vastes interne et externe (2 muscles latéraux) .

Il permet à la fois l’extension de la jambe sur la cuisse et la flexion de la cuisse sur le bassin, en d’autres termes il permet au corps de se maintenir en position debout et empêche le genou de se plier. Le quadriceps joue un rôle indispensable lors de la marche et par voie de conséquence dans quasiment tous les sports.

 


 

Les Adducteurs

Les adducteurs sont un groupe musculaire situés à l’intérieur des cuisses auxquelles ils donnent leur galbe sur cette partie. Ils s’étendent du pubis au fémur. Comme leur nom l’indique ils permettent l’adduction de la cuisse. Ils jouent un rôle particulièrement important dans de nombreux exercices en permettant de resserrer les cuisses et d’éviter que les genoux ne s’écartent.

Ils sont composés de trois muscles distincts :

  • Le grand adducteur : composé de trois faisceaux il est profond, large, et est le plus étendu des muscles interne de la cuisse dont il occupe toute la hauteur. Son action est adducteur de la cuisse ainsi que rotateur interne extenseur et fléchisseur.
  • Le moyen adducteur (long adducteur) : il est le plus superficiel des muscles internes de la cuisse. Il a une action d’adducteur et de rotateur externe de la cuisse.
  • Le petit adducteur (court adducteur) : il se compose de deux faisceaux. Son action est adducteur et rotateur externe de la cuisse, et dans une moindre mesure extenseur et fléchisseur de la cuisse.

Auxquels on ajoute les deux muscles suivants :

  • Le pectiné : muscle superficiel il s’étend de l’os iliaque (bassin) au  fémur. Son action est adducteur et fléchisseur de la hanche.
  • Le droit interne ou gracile : le plus interne des muscles de la cuisse. A la différence des autres il s’insère non pas sur le fémur mais sur le tibia. Son action est adducteur de la cuisse sur le bassin et rotateur interne du genou et fléchisseur de la jambe sur la cuisse.

 


 

Les Ischio-jambiers

Les ischio-jambiers sont un groupe de muscles situés à l’opposé du muscle quadriceps, c’est à dire à l’arrière de la cuisse. Ils s’étendent de l’arrière du bassin (os iliaque) au tibia et au péroné (sous le genou).

Les ischio-jambiers sont composés de trois muscles distincts :

  • Le semi-tendineux ;
  • Le semi-membraneux ;
  • Le biceps fémoral (aussi appelé le biceps de la cuisse).

Ils permettent principalement la flexion de la jambe, ce qui en fait des antagonistes des quadriceps qui servent eux à l’extension. Ils ont ainsi pour rôle lors de la marche ou de la course de freiner l’avancée de la jambe et d’empêcher l’extension complète du genou. Dans une moindre mesure ils assurent aussi l’extension de la cuisse et la flexion et la rotation externe du genou.

 


 

Le Mollet

Le mollet, également appelé triceps sural, renvoie à la partie galbée et charnue s’étendant du jarret (arrière du genou) au tendon d’Achille (au-dessus du talon).

Il tire son aspect volumineux des trois faisceaux superficiels qui le composent :

  • Le muscle gastrocnémien (ou jumeaux) composé de deux chefs. Il se situe en surface ;
  • Le soléaire : muscle puissant se situant plus en profondeur.

Ces faisceaux se réunissent au niveau du talon pour former le tendon d’Achille.

Le triceps sural intervient dans la station debout et dans les mouvements du pied pendant la marche. Il assure la flexion de la cheville et l’élévation du talon en permettant l’extension du pied et sa propulsion. Il joue également un rôle de fléchisseur du genou.

 

Autres muscles du mollet :

En surface la musculation du mollet est complétée par le plantaire grêle qui est un muscle accessoire qui s’étend entre le gastrocnémien et le soléaire.

Le mollet se compose également d’une autre série de muscles plus profonds qui jouent des rôles de rotateurs et de fléchisseurs :

  • Le poplité (rotateur du genou) ;
  • Le tibial postérieur, ou jambier postérieur (flexion plantaire) ;
  • Le long fléchisseur de l’hallux (fléchisseurs propre du gros orteil) ;
  • Le fléchisseur commun des orteils.

 


 

Autre muscle de la jambe : le psoas-iliaque

Le psoas-iliaque, ou ilio-psoas, est un muscle de la ceinture pelvienne (il rattache la jambe au tronc). Il s’étend des vertèbres lombaires à l’aine en passant par le thorax et l’abdomen.

Il est constitué de deux chefs principaux :

  • Le grand psoas : il s’étend des vertèbres lombaires jusqu’à l’aine, en passant par le bas du dos.
  • Le muscle iliaque : il prend son origine dans la fosse iliaque (partie de l’abdomen) et s’insère, comme le grand psoas, sur le fémur.
  • Ces deux chefs sont parfois complétés par un troisième : le petit psoas. Ce dernier est très peu puissant, remplit les mêmes fonctions que les précédents, et n’existe pas chez toutes les personnes.

Puissant fléchisseur de la hanche, le psoas-iliaque permet aussi de fléchir le tronc sur le côté et en rotation. Il est ainsi sollicité dans de nombreux exercices pour les abdominaux (les relevés de buste par exemple).



Crédits photos :
Anatomie jambes, fessiers et quadriceps: © 123rf / woodoo007 ; Adducteurs-anatomie: © Can Stock Photo Inc. / nerthuz ; Ischio-jambiers-anatomie: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion ; Mollets-anatomie: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion ; Psoas iliaque – Anatomie: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion

1 Comment

  1. mohammed dit :

    Bonne explication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *