Épaule - Anatomie

Épaule – Anatomie

L’épaule est une articulation qui unit la partie supérieure du bras au thorax. Elle se compose de trois os (la clavicule, l’omoplate et l’humérus) ainsi que de différents muscles, tendons et ligaments qui contribuent à en faire l’articulation la plus mobile du corps humain. L’épaule a pour fonction l’orientation du bras dans l’espace, permettant son élévation et son abduction.

Les muscles de l’épaule se décomposent en deux :

Le deltoïde ;
et la coiffe des rotateurs.

Ils sont assistés notamment par :
le grand dentelé,
le coraco-brachial,
ainsi que de nombreux autres muscles qui jouent un rôle dans la stabilisation de l’articulation de l’épaule.

 


 

Le Deltoïde

Le deltoïde est un muscle de l’épaule qui tire son nom de la lettre grecque delta à laquelle sa forme triangulaire est assimilée. Muscle épais, large et puissant, il recouvre l’articulation de l’épaule ou il forme un arrondi parfois appelé le “moignon de l’épaule”.

Il relie entre eux les os constituant l’épaule (humérus, clavicule, omoplate) via trois faisceaux qui doivent être appréhendés comme étant des muscles distincts, et qui convergent vers l’humérus au niveau duquel ils se terminent.

Cette division fait du deltoïde un muscle moteur de l’articulation de l’épaule :

  • Il en est le principal muscle abducteur (il assure l’éloignement du bras du thorax aussi bien latéralement qu’en avant et en arrière) ;
  • Il permet aussi  l’élévation du bras, sa rotation (en avant, au-dessus et en arrière) son fléchissement, et son extension.

 

Faisceaux du deltoïde

  • Deltoïde antérieur ou faisceau claviculaire : il s’insère sur la clavicule et est visible de face. Son action consiste à porter le bras lors de son élévation vers l’avant, et à participer à sa rotation interne (ramener le bras vers l’intérieur).
  • Deltoïde moyen ou faisceau acromial : il s’insère sur l’acromion, protubérance osseuse partant de l’épine de l’omoplate et qui s’articule avec la clavicule, correspondant à la pointe de l’épaule. Il est visible de profil et de face et donne à l’épaule sa forme galbée. Il est le principal muscle abducteur, son rôle est d’élever le bras latéralement.
  • Deltoïde postérieur ou faisceau spinal : il s’insère sur l’omoplate (bord inférieur de l’épine). Il est visible de profil et contribue à donner à l’épaule son relief. Ce muscle assure avant tout la fonction de rétropulsion du bras (fait de porter le bras vers l’arrière) et la rotation externe (ramener le bras vers l’extérieur).

 


 

La Coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un ensemble composé de muscles profonds et de leurs tendons. Totalement dissimulée par les deltoïdes, elle conditionne cependant la stabilité et la mobilité de l’articulation de l’épaule. Elle relie la tête de l’humérus (extrémité supérieure de l’os du bras), autour de laquelle les tendons des différents muscles s’attachent, à l’omoplate.

Son nom particulier s’explique par deux caractéristiques :

  • La fusion des différents tendons au niveau de la tête de l’humérus qu’ils viennent “coiffer” ;
  • Et le rôle fondamental qu’ils jouent dans les mouvements de l’épaule, notamment sa rotation interne et externe.

 

Elle est composée principalement par la convergence vers l’épaule des tendons de 4 muscles :

Épaule - Coiffe des rotateurs

  • Le sous-scapulaire : il s’insère sur la face antérieure de l’omoplate et se termine sur une petite tubérosité de l’extrémité supérieure de l’humérus dont le nom est trochin. Son action est rotateur interne du bras (il permet de l’amener en dedans) et adducteur.
  • Le sus-épineux (ou supra-épineux) : il prend son origine dans la fosse supra-épineuse de l’omoplate (ou face supérieure) et se termine sur l’extrémité supérieure de l’humérus dont le nom est trochiter (légèrement au-dessus du sous-épineux). Son action est l’adduction du bras en synergie avec le deltoïde et sa rotation externe (il permet d’amener le bras en dehors).
  • Le sous-épineux (ou infra-épineux) : il prend son origine dans la fosse sous-épineuse de l’omoplate (ou face postérieure) et se termine sur l’humérus (trochiter, en dessous du sus-épineux). Son action est rotateur externe du bras. Il joue aussi un petit rôle d’adducteur.
  • Le petit rond : il s’insère sur la face postérieure de l’omoplate et se termine sur l’humérus (trochiter, en dessous du sous-épineux). Comme le sous-épineux il est rotateur externe et dans une moindre mesure adducteur.

Ces tendons permettent la rotation de l’épaule. Le sous-scapulaire assure plus précisément la rotation interne du bras tandis que les 3 autres assurent sa rotation externe.

Un cinquième tendon est fréquemment associé aux précédents : le tendon du long biceps. Il s’en différencie pourtant puisqu’il se rattache à l’humérus par un trajet différent, qu’il ne le “coiffe” donc pas, et ne participe pas aux mouvements de rotation de l’épaule. Toutefois, certaines pathologies de ce tendon se trouvent liées à la coiffe des rotateurs.

 


 

Le Grand dentelé

Le grand dentelé (ou dentelé antérieur) est un muscle mince et très large situé sur la partie latérale du thorax. Il se rattache aux dix premières côtes (avec une forme en dent de scie d’où il tire son nom) pour s’étendre jusqu’à l’omoplate. Il est en partie caché par l’épaule et en partie recouvert par le grand pectoral.

Il a pour fonction principale de maintenir l’omoplate collée contre le thorax, solidarisant ainsi les bras avec le buste dans de nombreux mouvements de poussée. C’est le cas notamment avec les pompes qui sont très efficaces pour développer le grand dentelé dont le travail est complémentaire à celui du grand pectoral. Il permet aussi de tirer l’omoplate en dehors pour élever le moignon de l’épaule et participe à l’inspiration en élevant les côtes.

 


 

Le Coraco-brachial

Le coraco-brachial est un petit muscle superficiel de la partie haute et antérieur du bras (près de l’aisselle). Il s’étend de l’humérus à l’omoplate.

Il contribue au mouvement du moignon de l’épaule et est fléchisseur et adducteur du bras. Le coraco-brachial joue également un rôle important de stabilisation de l’épaule.

 


 

Autres muscles stabilisateurs de l’épaule

L’articulation met en relation de nombreux autres muscles dits stabilisateurs :


Crédits photos :
Anatomie-epaule: © 123rf / woodoo007 ; Epaule-deltoide-faisceaux: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion ; Epaule-coiffe-rotateurs: © Can Stock Photo Inc. / nerthuz ; Epaule-grand-dentele: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *