Abdominaux - Anatomie

Abdominaux – Anatomie

La ceinture abdominale, également appelée sangle abdominale, est constituée de l’ensemble des muscles formant les parois antérieurs et latérales de l’abdomen, appelés couramment abdominaux. Pour assurer la tonicité de ces parois les abdominaux s’étendent du thorax jusqu’au bassin.

La ceinture abdominale regroupe 4 muscles distincts :

Le transverse de l’abdomen ;
Le grand oblique ;
Le petit oblique.
Le grand droit ;
Autre muscle complémentaire aux abdominaux : le ilio-psoas

La fonction principale des abdominaux n’est pas de créer du mouvement, mais d’y résister, d’y s’opposer, afin de stabiliser le buste en maintenant la colonne vertébrale dans son axe. Les abdominaux assurent ainsi le transfert des forces des membres inférieurs vers le reste du corps : c’est ce qu’on appelle le gainage. On comprend dès lors le rôle essentiel et primordiale de la sangle abdominale dans toutes les activités du quotidien et bien sûr dans les activités sportives. C’est évidemment dans cette optique là qu’il faut les entraîner. Pour les rendre visible, c’est dans l’assiette que ça se passe :)



 
 

Le Transverse de l’abdomen – abdo transverse

Le transverse de l’abdomen, aussi appelé “abdo transverse”, est un muscle situé sous le grand droit et immédiatement sous le petit oblique. C’est la couche la plus interne et profonde des abdominaux. Le transverse s’étend sur une zone allant de l’os de la hanche au pubis, soit la totalité de la région du bassin.

Muscle très large, le transverse ceinture complètement l’abdomen afin de maintenir les viscères entre la paroi abdominale et la colonne vertébrale, pour que rien ne bouge quand le corps est en mouvement. Il permet également de maintenir le tronc stable, de rentrer le ventre, et d’inspirer et expirer.

Développer ce muscle à l’entrainement contribuera à augmenter la pression intra-abdominale, permettant ainsi à termes de prévenir d’éventuelles douleurs lombaires.

 



 
 

Le Grand oblique – abdo oblique

Le grand oblique, ou muscle oblique externe, est aussi appelé “abdo oblique” dans le langage courant. Il s’agit d’un muscle large et symétrique couvrant le devant et le côté de l’abdomen. Il s’étend de la cage thoracique à l’os iliaque et relie le muscle grand droit au grand dorsal.

Le grand oblique a pour fonction de stabiliser la colonne et de s’opposer aux mouvements de rotation dans le plan transverse ainsi qu’aux mouvements de flexions latérales du buste dans le plan frontal. Les deux muscles symétriques composant le grand oblique permettent également de s’opposer aux mouvements d’extension du tronc dans le plan sagittal. La contraction d’un seul des “grands obliques” permet une inclinaison du tronc du côté sollicité et une rotation du côté opposé.



 
 

Le Petit oblique – abdo oblique

Le petit oblique, ou muscle oblique interne, est tout comme le grand oblique appelé “abdo oblique” dans le langage courant, sans distinction. C’est un muscle large, qui relie l’os de la hanche au cartilage des dernières côtes et au pubis.

Il se situe directement sous le grand oblique et au-dessus du transverse de l’abdomen (abdo transverse). Ce muscle permet également la rotation et l’inclinaison du buste sur les côtés, vers les hanches (quand le bassin est immobile), et la rotation et l’inclinaison du bassin (quand le buste est immobile). Il est à l’origine de tous les mouvements de rotation du tronc.

De part leurs fonctions essentielles, les grands et les petits obliques sont, avec le transverse, les muscles à travailler en priorité lorsque vous entraînez vos abdominaux.



 
 

Le Grand droit – abdo grand droit

Le grand droit, communément appelé “abdo grand droit”, est un muscle long et plat qui s’étend verticalement au niveau de l’abdomen.

Il relie la partie antérieure du thorax, où il se rattache au cartilage des côtés, à la face et au bord supérieur du pubis. Muscle large à son point d’attache, au niveau du thorax, il s’amincit à mesure qu’il descend vers le pubis. La fonction principale du grand droit est aussi de stabiliser la colonne vertébrale, et de s’opposer aux mouvements d’extension du tronc (dans le plan sagittal). Il assure également la compression des viscères en tendant la paroi abdominale.

Le grand droit est le muscle des abdominaux le plus superficiel, caractérisé par conséquent par sa grande visibilité (dès lors que votre taux de masse grasse le permet). Les tendons qui le traversent lui donnent ainsi en l’enserrant son aspect de “tablette de chocolat” (“six pack” en anglais) si souvent recherché.

 



 
 

Autre muscle complémentaire aux abdominaux : le ilio-psoas

Le ilio-psoas, ou psoas-iliaque, est un muscle de la ceinture pelvienne qui s’étend des vertèbres lombaires à l’aine en passant par le thorax et l’abdomen (il rattache la jambe au tronc).

Puissant fléchisseur de la hanche, il permet aussi de fléchir le tronc sur le côté et en rotation. Il est ainsi sollicité dans de nombreux exercices pour les abdominaux (les relevés de buste par exemple).


Crédits photos :
Abdominaux-anatomie: © 123rf / woodoo007 ; Abdominaux-transverse: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion ; Abdominaux-grand-droit: © Can Stock Photo Inc. / woodoo ; Abdominaux-oblique-externe: © Can Stock Photo Inc. / woodoo ; Abdominaux-oblique-interne: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion ; Abdominaux-psoas: © Can Stock Photo Inc. / Eraxion

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *